Flash Infos

ECOLE DE SPELEOLOGIE DES HAUTES-PYRENEES - EDS65 

Fonctionnement et réglementation : CLIQUEZ ICI

Contacts :
EDS - Encadrement : Jonathan Dorez - Mail : jospeleo@hotmail.fr
EDS - jeunes spéléos : Michel Bof - Mail : bof.michel@orange.fr
Vos comptes-rendus et photos sont à envoyer à : Sandrine - Mail : s.lelay65@wanadoo.fr
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
EDS : sortie week-end Bexanka : samedi 17 et dimanche 18 juin 2017
Date limite d'inscription le 10 juin
Pour s'inscrire, cliquez : ICI
_______________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
INFORMATION IMPORTANTE :  Une protection provisoire vient d'être installée par le CDSC65 dans la grotte de la Pâle. Celle-ci vise à
protéger les vestiges découverts. Dans l'attente d'une installation définitive, le CDSC65 remercie tous les spéléos de respecter et de
faire respecter cette protection.
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Interdiction de descente du canyon de Bernède

Voir l'arrêté : cliquez ici
 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
Compte-rendu de l'exercice préfectoral SSF65 - 2014 PDF Imprimer Envoyer

Lieu : Traversée gouffre des Moustayous - ARVA

Massif : St Pé de Bigorre

Date de l’exercice : le 5 avril 2014

CTDS65 : Bruno NURISSO

CTDSA65 : Joël DANFLOUS

CTDS65 Stagiaire : Thomas BRACCINI

 

« Le local matériel lors de l’exercice »

 

8h15,

 

SMS aux secouristes : « ceci est un exercice, accident spéléo au gouffre des Moustayous, merci de vous rendre dès que possible à l’ancienne base de plein air de St Pé de Bigorre. Tenez-moi au courant si vous n’êtes pas disponible. Bruno NOURISSO, CTDS65 »

 

Le déclenchement de l’alerte s’est fait dans les règles : Laurent RIGOU spéléologue des Hautes-Pyrénées a téléphoné aux pompiers (18). Ils ont eux-mêmes contactés le C.T.D.S.65 (Bruno NURISSO) pour le mettre en relation avec le C.O.S.

 

En suivant , Laurent a aussi passé un coup de fil au numéro vert du SSF National, Eric DAVID (C.T.N.S.) a rapidement rappelé.

 

Nous pouvons donc dire que le déclenchement de l’alerte a très bien fonctionné.

 

Cet exercice secours spéléo préfectoral a engagé un total de 91 personnes dont :

 

  • 39 spéléo de la F.F.S. venant principalement des Hautes-Pyrénées mais également du Gers, des Pyrénées Atlantiques et de la Haute-Garonne

  • 22 CRS du secours en montagne de Lanmezan

  • 10 pompiers du SDIS

  • 4 secouristes du PGHM

  • 2 personnes de la Croix Rouge

  • 8 personnes de l’ADRASSEC

 

« L’ASV s’apprête à partir au contact de la victime »

 

4 personnes de la préfecture

 

  • 2 médecins du SAMU

  • Le PCO a été mis en place à l’ancienne base de loisirs du village de St Pé de Bigorre. 2 PCA ont été installés, l’un à l’entrée supérieure (Gouffre des Moustayous) et l’autre à l’entrée inférieure (Tube de l’ARVA). L’alerte a été donnée à 8h15 puis l’exercice a démarré à 8h30 avec l’ouverture de la main courante.

    Le premier contact avec la victime par l’ASV (équipe 1) rentré par l’ARVA s’est fait à 11h, une estafette d’un membre l’équipe nous donne un bilan médical à 11H07. L’information est sans appel, nous devons faire sortir la victime par le haut (gouffre des Moustayous) car l’entrée basse est trop étroite et humide du fait des pluies de ces derniers jours.

    Côté ARVA, le filaire est difficilement installé car l’équipe rencontre des problèmes de cheminement ainsi que des SPL qui prennent l’eau. La communication restera mauvaise, voir inexistante même avec la mise en place du TPS.

    L’équipe médecin rentre sous terre à 11h17, il nous donne un nouveau bilan médical à 13h05 : « la victime est stable ».

    La civière est au pied du blessé à 13h57 et la relève médecin arrive auprès du blessé à 15h12.

  • Côté Moustayous, le téléphone filaire est posé proche de la victime à 16h27, 6 SPL sont dispatchés dans la cavité :

    • 1 à l’entrée des Moustayous

    • 1 en haut du P41

    • 1 en bas du P41

    • 1 en bas du P18

    • 1 dans le méandre (entre l’équipe Evac 1 et 2)

    « Le PCO en plein action »

    1 proche de la victime

    5 équipes d’évacuation sont mises en place avec 2 parties plutôt étroites et 2 équipes sur des zones techniques.

    Vers 17h, la victime brancardée décolle du point chaud, elle a passé la première MC à 17h27. Quelques minutes après les équipes d’Evac 2, 3, 4 annoncent qu’elles sont prêtes.

    A 18h13, la victime est dans le 2ème point chaud à la côte -102m (transition entre l’équipe Evac 1 et 2). A 19h40, la civière est en bas du P18 (Evac 3), elle est en haut 10min après. Pendant ce temps les équipes Evac 1 sortent par l’ARVA.

    A 20h25, la civière se trouve en bas du P41 et à 20h53, la civière quitte le bas du P41 et sera en haut à 21h07. La dernière équipe d’évacuation 5 récupère la civière, renforcée par les Evac 3 et 4.

    A 21h47, la CIVIERE EST DEHORS… l’exercice se termine à 23h tout le monde est rentré au PCO.

  • Remarques :

    La Directrice de Cabinet a été quasiment toute l’opération au PCO, elle a même été sous terre accompagné bien sûr par un spéléo (Alain Massuyeau).

    « Le PCA ARVA à l’abri des quelques gouttes »

    Vers 11h30, Mr Le Préfet est venu nous rendre visite, il a fait un discours.

  • Ce qui n’a pas bien fonctionné :

    L’équipe PCA 1 et L’équipe ASV auraient du installer le TPS. Nous avons perdu du temps. Normalement l'équipe TPS aurait du partir en même temps que l'ASV.

    Il faut penser à un balisage dans le trou, surtout si c’est complexe. Il y avait un balisage dans le sens Moustayous - ARVA mais pas dans le sens ARVA - Moustayous.  On aurait évité que l’équipe filaire ARVA se perde dans les laminoirs humides, inondant aussi les spéléphones, d’où une transmission pas au top côté ARVA. Il faut peut-être mettre une personne dans l'équipe qui connait la cavité, ou faire un balisage !

    Il aurait fallu anticiper les problèmes d’étanchéités pour les spéléphones avec des petits sacs étanches.

    La première navette a déposé un secouriste au mauvais parking, il aurait fallu réunir les chauffeurs des navettes pour les consignes. Aussi je pense qu’il faut que les « navettistes » soient motivés par leur tâche.

    Apparemment, j’ai été au début de l’exercice un peu directif avec certains… je ne m’en suis pas rendu compte, cela est dût probablement au stress et je tiens à m’en excuser !

    Pour les corps constitués (SDIS, PGHM, CRS) il faut que le responsable du groupe nous dise lors de l'inscription qui reste en surface.

    Ce qui a bien fonctionné :

    Cet exercice secours a été d’une grande réussite car l’opération a fini assez tôt : le déclenchement a eu lieu à 8h15, la civière est sortie du gouffre des Moustayous à 21h45 et l’exercice a fini à 23h. Joël DANFLOUS (CTDSA65) et Bruno NURISSO (CTDS65) m’ont été d’une aide très précieuse, je n’ai pas hésité à leurs demander conseils. Notre trio a très bien fonctionné permettant une grande disponibilité au PCO. Avec l’aide de l’ADRASSEC, les 2 PCA et le PCO ont été très performant. De ce fait, nous avons eu un bon visuel sur ce qui se passait sous terre mais également sur les entrées et sorties de la traversée des Moustayous - ARVA.

    Les équipes d’une grande mixité (civils et de corps constitués) se sont bien entendues, elles ont pu être efficaces et remplir parfaitement leurs tâches.

    Nous avons pu mettre en œuvre une relève de la 1ère équipe médecin grâce à une 2ème équipe médicale.

    N’oublions pas les conditions rendues encore plus difficiles à cause des pluies diluviennes qui se sont abattus sur le massif de St Pé de Bigorre la veille de l’exercice secours.

  • Perspectives :

    • Convention avec le SDIS

    • Convention avec Stéphane médecin au SAMU

    Article dans la dépêche : http://www.ladepeche.fr/article/2014/04/15/1863595-la-victime-secourue-dans-des-conditions-difficiles.html

    Pour le SSF65, Thomas BRACCINI CDTS stagiaire