Flash Infos

ECOLE DE SPELEOLOGIE DES HAUTES-PYRENEES - EDS65 

Fonctionnement et réglementation : CLIQUEZ ICI

Contacts :
EDS - Encadrement : Jonathan Dorez - Mail : jospeleo@hotmail.fr
EDS - jeunes spéléos : Michel Bof - Mail : bof.michel@orange.fr
Vos comptes-rendus et photos sont à envoyer à : Sandrine - Mail : s.lelay65@wanadoo.fr
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
EDS : sortie week-end Bexanka : samedi 17 et dimanche 18 juin 2017
Date limite d'inscription le 10 juin
Pour s'inscrire, cliquez : ICI
_______________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
INFORMATION IMPORTANTE :  Une protection provisoire vient d'être installée par le CDSC65 dans la grotte de la Pâle. Celle-ci vise à
protéger les vestiges découverts. Dans l'attente d'une installation définitive, le CDSC65 remercie tous les spéléos de respecter et de
faire respecter cette protection.
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Interdiction de descente du canyon de Bernède

Voir l'arrêté : cliquez ici
 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
Exercice Secours le 21 Avril 2012 PDF Imprimer Envoyer
9h40, le portable du Conseiller technique sonne. Une équipe spéléo a un problème dans le gouffre de la borne 109. Lors d'une initiation pour un groupe de 4 personnes (2 ados et 2 adultes), le BE se blesse sévèrement à une jambe derrière des passages étroits dits "du Kamasoutra". Un des accompagnateurs reste avec lui, l'autre ressort les gamins mais arrivés à la base des puits, il préfère laisser le groupe seul sous un abri de fortune et ressortir rapidement prévenir les secours plutôt que de perdre beaucoup de temps pour leur apprendre la remontée sur corde.
Rassurez, vous, ce n'est qu'un exercice pour tester nos aptitudes à réagir, nous entrainer dans notre pratique, responsabiliser les spéléos, et travailler en concertation avec nos collègues secouristes des corps constitués. Nous avons le savoir faire, il faut le faire savoir...
Dès le coup de fil, tout se met en place. Deux spéléos confirmés qui partaient faire de l'exploration dans le coin sont réquisitionnés pour aller récupérer le groupe qui attend sagement sous couvertures de survie. Le médecin du SSF est prévenu, les équipiers arrivent rapidement au PC installé sur le parking Hayau-Bouhadère, une tente matériel est improvisée....le temps risque d'être "maussade".
Tout se met en place. Nos amis de la Croix rouge installent une tente gonflable toute neuve pour le PC, la propriétaire de la ferme Couret nous autorise à garer les véhicules dans son allée et met à disposition un hangar pour s'abriter (et il va être très utile!) et l'ADRASSEC met en route les communications du PC à l'entrée du trou ainsi qu'une liaison internet et un accès direct avec la préfecture.
Les équipes se constituent: l'équipe ASV est déjà partie, l'équipe téléphone les suit de très près ainsi que la civière. Le médecin arrive. Il est de suite pris en charge par un spéléo pour l'accompagner auprès du blessé. Ils croisent le groupe en train de remonter doucement avec l'encadrement nécessaire. Rapide check-up du toubib, tout va bien, le médecin continue sa progression vers le fond.
Le PCA est installé à l'entrée du trou. Manu gère le téléphone, la radio et le TPS. Tout ça dans une petite tente secouée par la tempête qui est en train de se déchainer ! Mais le TPS fonctionne à merveille et l'équipe ASV envoie des nouvelles rassurantes du fond : double fracture tibia péroné mais le moral est bon.
Deux grosses équipes vont prendre en charge la civière dans les passages étroits. L'union fait la force ! A 15 heures, le blessé quitte le point chaud. A 18 heures, après avoir bien discuté avec les étroitures, la civière est à la base des puits et à 20h18 exactement, la tête du blessé émerge de l'entrée. C'est un garçon ! La civière sort sous les applaudissements et sous une pluie battante.
Notre parking est devenu une mare de boue. Plus personne n'a un poil de sec, il fait froid, la neige est basse....Conditions extrêmes !
A minuit, tout le matériel est dans le local du CDS.
Au total, ce sont 45 spéléos bénévoles du SSF qui ont participé à ce secours avec le soutien des autres bénévoles de la Croix Rouge et de l'ADRASSEC. On s'est débrouillé tout seul comme des grands, les corps constitués n'ayant pas pu participer pour cause de devoir de réserve et d'élection présidentielle. Regrettons que nous n'ayons appris ce détail qu'à 3 jours de l'exercice alors que la date, choisie par la préfecture, était connue depuis le mois de février. La bonne nouvelle cependant, c'est d'avoir pu prouver que nous sommes autonomes pour l'organisation d'un secours souterrain et s'il fallait encore le prouver, notre compétence ne peut plus être mise en doute.
Bubu
Les photos:
Sortie de la civière:
Articles de presse: