Flash Infos

ECOLE DE SPELEOLOGIE DES HAUTES-PYRENEES - EDS65 

Fonctionnement et réglementation : CLIQUEZ ICI

Contacts :
EDS - Encadrement : Jonathan Dorez - Mail : jospeleo@hotmail.fr
EDS - jeunes spéléos : Michel Bof - Mail : bof.michel@orange.fr
Vos comptes-rendus et photos sont à envoyer à : Sandrine - Mail : s.lelay65@wanadoo.fr
 
SORTIES EDS ETE 2017
  
Samedi 29 juillet et vendredi 25 août.
Pour s'inscrire, cliquez  ICI
 
_______________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
INFORMATION IMPORTANTE :  Une protection provisoire vient d'être installée par le CDSC65 dans la grotte de la Pâle. Celle-ci vise à
protéger les vestiges découverts. Dans l'attente d'une installation définitive, le CDSC65 remercie tous les spéléos de respecter et de
faire respecter cette protection.
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

Interdiction de descente du canyon de Bernède

Voir l'arrêté : cliquez ici
 
_____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
ESCB: Grotte de Capbis PDF Imprimer Envoyer
Le Dimanche 8 Février 2009, la sortie à la Grotte de la Verna est encore reportée à cause de la météo ( neige à basse altitude ), donc on se reporte sur la grotte de Capbis, grotte horizontale, ne necessitant pas de baudrier, mais avec un passage majeur : la baignoire...

La grotte que va faire l'ESCB aujourd'hui, n'est pas très loin, ni très longue non plus, donc le rendez vous est repoussé à 10h30 sur la place de Saint Pé, afin de faire dormir un peu plus nos vaillants spéléos...

Après nos retrouvailles dominicales sur la place de Saint Pé, nous nous dirigeons vers le village de Capbis, à 15 minutes de là. Le terrain pour se garer est un peu gras ( n'est ce pas Chrystel... ). La partie " je m'habille en Spéléo " est plus rapide que d'habitude, car cette fois, point de baudrier, juste la combi et le casque... Les enfants sont maintenant autonomes dans la mise en place des piles dans le casque... " Oui Anaé, ça c'est le +, et ça c'est le - ". Pendant que les enfants s'amusent près de l'eau, les adultes s'équipent à leur tour.

Nous sommes garés juste devant la résurgence principale du massif ( OEil du Béez ), c'est le moment idéal d'aller voir ça de plus près, et un par un les enfants viennent voir cette entrée sombre d'où sort la rivière.

Comme il est presque midi, nous decidons de manger devant l'entrée de la grotte de Capbis, et aller sous terre ensuite. C'est l'occasion pour nous tous de se faire goûter les bons petits plats des uns et des autres.

Quand j'ai proposé cette sortie, j'ai demandé à tous, de prendre des affaires de rechange, cela a atisé la curiosité, ah bon, on se mouille, mais jusqu'où ? Bien sûr, je n'ai pas répondu à la question de peur de voir mon effectif fondre comme neige au soleil, mais avant d'entrer sous terre, je me devais de preciser les choses. Donc, dans cette cavité, il y a une première partie, puis une seconde partie, mais entre les deux, il y a la Baignoire, et oui, la fameuse Baignoire, qui, comme son nom l'indique, est un endroit où on prend un bain. A certaines époques de l'année, la Baignoire est presque vide, donc on a de l'eau sous les genoux, mais quand le temps est humide, comme en ce moment, on n'en a plutôt jusqu'au cou ( des enfants )... Mais pourquoi se mouiller pour aller voir la seconde partie ? et bien parce qu'elle est magnifique, avec de belles concrétions, et surtout la rivière blanche... Donc la présentation étant faite, les troupes restèrent motivées, et nous plongions sous terre.

 

La première partie est un peu etroite, nous nous faufilons dans des boyaux, nous croisons quelques chauves-souris ( petits rynholophes ) et nous arrivons dans une salle assez concrétionnée. Gérard qui est parti devant, à déjà fait la connaissance d'une petite baignoire, mais le reste du groupe se hisse sur une petite coulée de calcite pour faire le tour par la droite histoire de reculer l'échéance du bain. Nous remontons une petite tranchée pleine d'eau qui nous guide en haut d'un gros remplissage d'argile. Nous passons par dessus, pour rejoindre un petit méandre, plein d'eau qui nous mène à la fameuse Baignoire.

Je la passe en premier pour jauger le niveau d'eau et poser le sac de l'autre coté du passage et je reviens annoncer la bonne nouvelle : la Baignoire est pleine !!! La petite Anaé n'est pas très rassurée par le passage, elle a même failli partir en courant, il a fallu la convaincre... Et c'est avec elle que je passe le passage qui ressemble à une voûte mouillante, où juste la tête passe... Comme on dis chez nous : grand moment de solitude !!!

Après de nombreux cris stridents dans la cavité, et des jurons silencieux à mon egard, tout le monde passe sans encombres, et c'est le moment du vidage de botte et d'essorage de chaussette, une première pour la plupart des enfants...

A partir de maintenant, il ne s'agit pas de trainer, il faut rester actif pour ne pas avoir froid, alors on redemarre... Nous arrivons dans une grande salle d'effondrement, avec un chaos de blocs, nous voyons apparaitre quelques jolies concrétions bien blanches... Nous rediscutons un peu de la formation des concrétions...

Enfin la cavité nous dévoile, sur le coté gauche, sa rivière blanche, magnifique rivière calcifiée, que nous remontons emerveillé. Tout ce parcours est balisé par un fil qui montre aux spéléos le chemin à prendre afin de protéger de telles beautés... S'il n'y avait pas eu ce fil,  c'est certain que certaines personnes auraient voulu s'approcher de plus près de cette rivière et auraient sûrement laissé des traces de bottes...

Ronan en profite pour faire des photos, il a pris son super appareil !!!

Après cette magnifique rivière, nous remontons toujours jusqu'à deux magnifiques gours, où nous essayons d'observer des Niphargus ( des petites crevettes blanches ), mais personnes n'en voit, il faut dire qu'elles ne sont pas evidente à observer...

Prochaine étape, l'énorme toboggan d'argile, qui glisse super bien à la descente, et qui nous méne au siphon terminal...

Voila nous sommes au bout de la cavité, elle continue, mais là il faut une tenue de plongeur pour poursuivre, c'est un autre domaine de l'activité... Mais pour nous, c'est l'heure de faire demi tour, et la remontée du toboggan d'argile s'avère très rigolo, plus personne ne tient sur ses pieds. Nous devons faire le petit train pour nous entraider...

Nous revenons assez vite vers la salle du Chaos. Une partie des adultes passe par un itinèraire bis, en bas de la salle, pendant que Gérard et moi, emmenons les enfants au dessus de la salle pour rejoindre la Baignoire. Ah !!! nous avions presque oublié la Baignoire, Rachel me demande avec son petit air triste si nous sommes vraiment obligés de repasser par là, je lui propose alors d'attendre jusqu'à l'été que le niveau baisse, elle refuse... Alors quand il faut y aller, on y va, c'est aussi ça la spéléo !!!

Le retour dehors est rapide, avec une petite variation pour sortir, et le passage d'une autre baignoire mais plus petite, et on reprend les boyaux, et c'est le jour qu'on voit appraitre au loin, et voila, tout le monde est sorti... On se depeche de rejoindre les véhicules, de se sécher, et se changer pour ne pas attrapper froid, même si certains ne sont pas préssés de se changer...

Pour c'est le moment de réconfort tant attendu, le goûté, au sec, avec le traditionnel chocolat chaud de Marie, et le délicieux gâteau au chocolat de suzanne, la maman d'Anthony. On a même le droit au marbré de Ronan qu'il a piqué à l'Ag du CDS...

Voilà l'heure de nous quitter, jusqu'à la prochaine...

 

FiFyE

Les Photos:

 

ESCB : Grotte de Capbis

 

Et en cadeau, un petit poème d'Astrid :